Réalité virtuelle et augmentée : Microsoft très ambitieux en 2017

Durant la conférence WinHEC donnée en Chine, Microsoft a dévoilé son plan et ses ambitions pour la réalité virtuelle ainsi que la réalité augmentée pour 2017. Le moins que l’on puisse dire est que la firme de Redmond voit grand et compte devenir l’acteur incontournable dans le domaine en s’appuyant sur ses forces.

Microsoft a pris une bonne longueur d’avance dans le domaine de la réalité augmentée avec ses lunettes Hololens. Cependant, le géant des logiciels est longtemps resté en retrait de la réalité virtuelle jusqu’il y a peu. Décidée à pénétrer aussi le marché de la réalité virtuelle, la firme de Redmond a décidé de frapper très fort et sera, sans nul doute, un acteur majeur du secteur et ce, dès l’an prochain.

Le plan très ambitieux de Microsoft pour 2017

La firme de Redmond va lancer, vraisemblablement au printemps, son casque de réalité virtuelle en partenariat avec différends grands groupes de l’informatique. Le casque voulu par Microsoft viendra concurrencer le HTC Vive et l’Oculus Rift mais en proposant un prix beaucoup plus accessible tout en nécessitant un ordinateur nettement moins onéreux.

Microsoft souhaite donc s’emparer du très large milieu de gamme avec des casques de réalité virtuelle commercialisé à 300 euros et fonctionnant sur des ordinateurs aux caractéristiques somme toute modestes ce qui pourrait définitivement démocratiser la réalité virtuelle dans les foyers.

Une technologie de détection de mouvement prometteuse

Les applications de réalité virtuelle utilisant des smartphones ne proposent que des expériences statiques. Les mouvements de l’utilisateur (à l’exception des mouvements de tête) ne sont pas pris en considération. HTC Vive et Oculus Rift proposent eux, un système de détection des mouvements de l’utilisateur en utilisant des capteurs externes.

Là ou l’Oculus Rift et le HTC Vive nécessitent un espace dédié et balisé par des capteurs (Room  Scale), le casque de réalité virtuelle voulu par Microsoft utilisera un fonctionnement différent. Nul besoin de capteurs externes car le système de détection des mouvements sera directement intégré au casque. Une technologie bien plus pratique que celle de ses concurrents et qui a été baptisée « World Scale » par ses concepteurs et qui est à découvrir dans la vidéo ci-dessus.

Un partenariat avec des casques de réalité virtuelle haut de gamme

Microsoft semble ne pas être décidé à laisser le marché du virtuel haut de gamme à ses concurrents et a lancé un partenariat avec un fabricant chinois qui propose un casque de réalité virtuelle très haut de gamme, surpassant en résolution et en taux de rafraîchissement le HTC Vive et l’Oculus Rift. Baptisé S1 Blubur, le casque devrait être commercialisé dès le premier trimestre 2017. Son prix de vente n’est, pour le moment, pas connu.

Microsoft compte faire de Windows 10 la plateforme de référence pour la VR et l’AR

Enfin, le géant des logiciels compte s’appuyer sur sa grande force : Windows. La firme de Redmond entend faire de Windows 10 la plateforme de référence, tant pour la réalité virtuelle que la réalité augmentée avec pour devise, un seul logiciel pour tous les systèmes. Microsoft entend donc fournir aux constructeurs et aux développeurs des solutions clé en main fonctionnant sur le système d’exploitation phare de l’éditeur américain de logiciels pour leurs produits de de réalité virtuelle et de réalité augmentée.

Source : http://www.realite-virtuelle.com/realite-virtuelle-microsoft-2017-0812

Documentations

Cette page permet de consulter et télécharger les documentations effectuées.

Projet Assiz

Contexte du projet

Le service informatique de la Maison des Ligues de Lorraine a été sollicité par la ligue d’Escrime pour prototyper, puis mettre en place la couverture informatique nomade d’une manifestation quadriennale appelée « Les VIèmes assises nationales de l’Escrime. Cette manifestation qui aura lieu sur la dernière semaine du mois d’août est installée sous un ensemble de chapiteaux montés sur un terrain de football à pelouse synthétique, à quelques centaines de mètres de la MDL. Elle est couplée avec la sixième édition des championnats du monde d’escrime artistique.

Les 5 chapiteaux sont organisés en sept espaces différenciés :

– Un espace accueil, avec un guichet doté d’un PC et une imprimante à badge

– Un espace restauration

– Un espace dédié aux organisateurs où se situent les équipements informatiques

– Un espace d’accueil pour les VIP

– Un espace dédié aux stands de vente des équipementiers de l’escrime

– Un espace conférence

– Un espace dédié à l’escrime sportive (démonstrations, expositions)

– Un espace dédié à l’escrime artistique, lieu des championnats.

L’informatique nomade

Les chapiteaux disposent chacun d’une borne Wifi reliée à un commutateur dans l’espace informatique de l’organisation.

L’organisation louera une liaison internet et téléphonique temporaire à France Telecom qui amènera sur place un routeur ADSL et 2 lignes téléphoniques.

Un réseau wifi « public » sera proposé gratuitement aux 2500 visiteurs attendus, aux 50 groupes d’escrime artistique ainsi qu’aux équipementiers.

Un réseau wifi « orga » non publié sera dédié aux organisateurs. Ce réseau permettra notamment d’imprimer sur une photocopieuse numérique connectée et sur un traceur à banderoles, également connecté.

Deux postes seront également connectés en filaire dans le réseau de l’organisation :

  • Le poste du guichet d’accueil, pourvu d’une imprimante à badge et d’une application spécifique développée pour la manifestation : gestion des participants, gestion du programme des conférences, réunions, démonstrations, etc.
  • Un second poste se trouvera dans l’espace dédié à l’organisation et servira notamment à renseigner l’écran géant d’affichage, à permettre la mise en page de banderoles et à l’alimentation du site Web dédié à la manifestation.

Les postes en filaire devront être intégré à l’Active Directory.

Les deux réseaux devront être séparés. Tous les postes connectés en wifi comme en filaire devront pouvoir sortir sur Internet, mais seuls les postes connectés dans le réseau de l’organisation pourront accéder aux ressources d’impression et à l’afficheur géant.

La mission

La mission consiste à mettre en place un prototype de cette solution informatique nomade. La solution prototypée devra comporter :

  • une séparation des deux réseaux Wifi en VLANs,
  • la gestion de l’accès internet (service de NAT),
  • la mise en place du service de DHCP,
  • l’établissement d’un périmètre de sécurité autour du réseau LAN et Wifi de l’organisation (filtrage).

Éléments techniques

  • Les points d’accès wifi et le commutateur s’administrent dans le VLAN d’administration (cf configuration de votre baie).
  • Le SSID « public » sera diffusé, à sécurité WPA2 (clé indiquée sur le badge « visiteurs »). Les postes connectés dans ce réseau wifi ne pourront pas communiquer entre eux.
  • Le SSID « orga » sera non diffusé, à sécurité WPA2 (clé connue des organisateurs)
  • Le VLAN 4×2 sera dédié au SSID « orga » et le VLAN 4×3 au SSID « public ». (avec x = n° de votre baie)
  • Le routeur servira des plages DHCP pour ces deux réseaux :
    • La plage 10.10.10.0/24 pour le SSID « orga »
    • La plage 172.31.1.0/24 pour le SSID « public »
  • Le routeur « MDL » proposera un service de NAT pour faciliter l’accès Internet (le routeur de France Telecom ne peut pas être paramétré).
  • Un filtrage sera posé en sortie de routeur MDL vers le réseau « orga » / VLAN 4×2 empêchant les « visiteurs » d’accéder aux ressources de ce réseau.

Schéma de la solution

ezf