Semaine 1

 

 

Avant toutes choses ! lire la page Stage2016 car sans contexte c’est plus difficile de comprendre.

Une première semaine bien chargée

-Introduction-

Dès mon arrivée, j’ai pris connaissance de la tâche ou du moins la première qui m’a été confiée à savoir : recréer le réseau de l’entreprise composé de vm (virtual machine) afin d’avoir une « infrastructure test ».

Dans un premier temps, j’ai donc dû rechercher les différentes notions qui me manquaient et dieu sait quelles étaient nombreuses.

Le schéma se présentait sous 2 ESX* version 6.0.0:

-une avec un windows2k12 contrôleur de domaine(AD), DHCP et DNS ainsi qu’un autre Windows faisant office de Vcenter*et un serveur de temps(NTP).

-une autre ESX  qui servira à tester la Vréplication*

C’est bien beau tout ça, mais concrètement, comment allons-nous les installer ? …

Et bien tout se fera sous VMware*!

Dernière chose à préciser, un autre article regroupera les commandes utiles et certaines captures d’écran n’ont pas les mêmes ip, car pour les faire, j’ai dû faire une autre machine virtuelle, voilà, bonne lecture!

-Commencement-

Après avoir formaté un serveur en Raid1* afin d’installer sur celui-ci notre premier ESX sous VMware, la seule chose à paramétrer sur le serveur directement a été son IP (172.16.0.1/24) et la passerelle (172.16.0.254), ensuite, à partir d’un pc, en se connectant via le VMware client, on peut enfin vraiment commencer notre labeur.

500px-Screen_Shot_2013-10-21_at_13_24_32
Interface de l’ESX (Images pris sur Google car faire une capture sur le serveur n’est pas facile.)

Puis, sur un autre poste, nous allons accéder à ce serveur via son ip (nous sommes connectés à lui via un switch)

VMSHPERECLIENT.PNG

Windows2012

Dans un premier temps, on crée notre première machine virtuelle windows2k12. Une fois crée, pour la démarrer, il nous manque un petit truc…l’iso, car oui installer un Windows  server sans iso est relativement difficile.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

ST1
Téléchargement de l’iso dans VMWare

iso

Donc après avoir téléchargé celui-ci et « inséré » dans notre lecteur cd-dvd virtuel, on peut enfin démarrer l’installation :

 

ST2

Ce diaporama nécessite JavaScript.

-Avant d’installer les rôles-

Bon, notre machine virtuelle N°1 est installée, prête à subir les rôles que l’on veut lui attribuer, mais…le premier problème se pose…pourquoi n’y a t’il pas de connexion affichée alors que notre machine en dispose ?

pasdeco.PNG

Et bien il faut tout simplement installer VMware Tools!

résoudre pb de co.PNG

ST3

 

Notre belle machine peut à présent revêtir l’IP 172.16.0.11 (car l’on garde les 10 premières IP pour les ESX).

-Active Directory-

Á présent, nous allons installer le premier rôle, l’Active Directory !

st4
Cliquer sur le « 2 »

 

Après avoir durement cliqué sur « add rôles and features » nous pouvons cocher le rôle que nous voulons (on peut bien évidement cocher tous nos rôles d’un coup, mais un par un est plus méthodique et plus propre.)

ADservices.PNG

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ensuite, directement sur VMware, on peut ajouter notre serveur à cette AD en utilisant un compte Administrateur :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

-DNS-

 

Ayant surtout manipulé le DNS sous linux qui n’est pas très simple aux premiers abords, j’appréhendais cette étape…

Encore une fois, nous avons juste à cocher la bonne case, puis en naviguant dans notre nouveau menu, on peut voir deux zones Forward Lookup Zones faisant la résolution Nom vers IP, il ne reste plus qu’à créer la Reverse Lookup Zones faisant la résolution IP vers Nom.

dns services

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Etant donné qu’on change le nom de notre Windows serveur en « srv-dc », il s’ajoute de lui-même à nos deux listes, on a juste à supprimer le fichier correspondant à l’ancien nom. (À ce stade,  j’imagine que c’est simple pour notre Windows server, mais que cela va se compliquer avec les autres machines, mais déjà, je trouve ça plus simple que sur Linux).On en profite donc pour ajouter notre ESX1 avec notre adresse ip 172.16.0.1.

-DHCP-

Bon à ce stade, je ne vais rien vous apprendre en vous disant que nous devons cocher la case correspondant au DHCP dans les rôles :

DHCP SERVICES.PNG

Pour le DHCP, la seule chose à vraiment anticiper, sont les plages d’adresses attribuées, ici on prend de 100  à 150, on a également la possibilité de configurer les baux correspondants au temps où l’adresse IP  attribuée à notre machine.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Bon, nous avons notre AD,DNS et DHCP…il nous reste à configurer le NTP(serveur de temps) et ironiquement c’est ce qui en a pris le plus…

-NTP-

Pour configurer cela, je suis partie sur du power Shell, screen aprendrte

mais les commandes trouvées me faisaient toujours déboucher sur la même erreur  : « unexpected argument : manualpeerlist  »

Toujours dans la même optique de recherche, j’ai essayé avec CMD en suivant les tutoriels trouvés sur internet :

clé de registre ntp

Tout ce passait bien jusqu’à cette erreur :erreur rencontrée

Après avoir:

  • Testé avec différents noms.
  • Ajouté la règle du port 123 dans le firewall
  • désactivé le firewall(on ne sait jamais)
  • testé différentes commandes trouvées sur des forums

Le problème était tout simplement…que la partie de la commande fausse n’était pas utile ici : ntpwork

Plus qu’a ajouter le serveur de temps sur VMware et notre premier ESX était enfin terminé!serveurdetemps

Et pour finir , au démarrage du serveur, on veut que les VM démarrent également :démarage des machines virtuels.PNG

On a un ESX, mais pour pouvoir tester la Vreplication , il nous en faut deux!

Donc, on installe sur notre second serveur notre système ESX, on lui donne l’adresse IP : 172.16.0.2 et on lui indique le serveur DNS.

Ensuite, on se connecte directement à lui via VMware (je précise qu’il est lui aussi connecté au switch) dessus il fallait:

  • Indiquer le serveur de temps
  • L’intégrer dans le domaine et dans le DNS
  • Changer son nom d’hôte

Pour le serveur de temps, même manipulation que pour le premier , directement dans VMware.

Pour le DNS, il faut d’abord repasser sur le premier serveur afin d’ajouter notre ESX2 et son adresse IP (la route reverse se fait automatiquement si l’on coche la première case lors de l’ajout).lesdeuxesx

 

A présent, on peut repasser sur notre second serveur pour le mettre dans notre domaine…mais sur le moment , j’ai oublié quelque chose :

secondpbenconter

Sur le moment, on a toujours envie de chercher compliqué…même si je n’avais pas encore à ce stade configurer le DNS pour l’ESX2, le problème venait d’ailleurs et était très basique…

résolution probleme 2

Je n’avais tout simplement pas changer le nom de mon serveur…c’est sûr que ça allait moins bien marcher…

Une fois ce détail réglé :

adconfig

Voilà, notre second serveur est dans notre AD, a son DNS et même son serveur de temps!

-Vcenter-

Mais notre objectif étant la Vreplication, il nous faut maintenant un Vcenter, pour cela on installe une nouvelle VM Windows server 2012 avec les paramètres suivants :

-Ip:172.16.0.14/24

-Passerelle : 172.16.0.254

-DNS : 172.16.0.11

Après être intégré au domaine, je remarque que je peux pinguer du vcenter jusqu’à notre autre VM mais l’inverse ne passe pas. Puis après 20 minutes de recherche, j’ai découvert que le firewall bloquait les ping:firewallantiping

Ensuite, via le bureau à distance, on a essayé de copier le setup de Vcenter , mais deux fois, il s’est arrêté a 80%. On a donc dû faire reconnaitre les périphériques USB pour les copier directement.

CBAD

On lance le setup , on se dit qu’on va enfin pouvoir commencer l’installation, et bien non car notre vcenter requière d’avoir au moins 8GO de ram et 2 procésseur…

8go2proc

Notre installation peut enfin se faire, une fois les paramètres rentrés , l’installation démarre, une installation s’est long…il faut 1h30 pour l’installer :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

On peut enfin se connecter via notre client :

connexion

Après avoir importé notre hôte : connexion usb

Nous pouvons utiliser faire le déploiement OVF : deployerdéploimenttest1

En ouvrant, par la suite un navigateur avec l’adresse de notre nouvelle machine, nous pouvons la configurer (source utilisée : http://vroomblog.com/deploiement-et-configuration-vsphere-data-protection-vdp/ ).

Ce diaporama nécessite JavaScript.

(Pour des raisons que je n’explique toujours pas, Internet explorer peut mettre jusqu’à 30 minutes à afficher la pages suivantes)

On peut ensuite se connecter via le navigateur avec les id suivant : root, mdp : changeme

vdp

Tout semble marcher, on peut donc passer à la suite et c’est justement ici qui va intervenir mon principale problème :

id

on se connecte a notre Vcenter sans problème cependant , nous arrivons ici :

pas d'onglet

Le problème est que notre onglet VDP n’est pas apparu et même après le redémarrage de tous les services et après avoir vérifier les fichiers resolve.conf et host , celui-ci ne se montre toujours pas.

Suite Semaine 2 ->